Un samedi à la Route du Rock

Je n’avais jamais mis les pieds à la Route du Rock et c’est bien dommage. Le site est vraiment sympa et la programmation assez pointue, même si en comparaison elle est beaucoup moins avant-gardiste que celle des Transmusicales par exemple, dont je suis d’avantage coutumier. Je n’y suis allé que le samedi, mais un forfait 3 jours n’aurait pas été pour me déplaire. Tout le bien que j’avais pu en entendre est justifié, et notamment l’acoustique qui est presque irréprochable.

Distribution des points pour ce samedi :

Widowspeak

Suis arrivé trop tard, pas vu. Pas sûr que c’eut été ma tasse de thé de toutes façons.

Junip

J’aime beaucoup le dernier album, et j’en ai déjà parlé. J’avais peur que ce soit un peu mou en live, et ce ne fut pas vraiment le cas. Le manque d’animation scénique est largement compensé par un son absolument parfait. Du travail d’orfèvre, qui aurait presque pu faire croire à du playback 🙂 Le léger vent qui soufflait portait très bien le son aérien des suédois. Très belle prestation en tout cas.

Concrete Knives

Le petit groupe de Français un peu péchu et foufou. Il y avait de quoi être fier d’être parmi les têtes d’affiche ceci dit. C’est sympa mais ça ne m’a pas ému plus que ça.

Parquet Courts

Après les avoir découverts il y a quelques mois avec leur super single « Stoned and starving », j’attendais beaucoup du groupe de Brooklyn. Beaucoup d’énergie au service d’un son assez rude mais très entraînant. Du bon rock comme j’aime : simple et efficace. Les choses sérieuses ont vraiment commencé à ce moment de la soirée. J’ai été assez content de voir que mes chouchous avaient bien mis le feu.

 

Tame Impala

Premier vrai gros morceau de la soirée. Ultra pro, ultra carrés. Si on aime le style des jeunes australiens, on n’est pas déçus et ce fut mon cas.

Suuns

Alors là attention. A la base j’aime bien leur dernier album mais je ne comprenais pas vraiment toute la hype qu’il pouvait y avoir autour des québécois. Et bien au moins, maintenant je comprends. Le son est énorme et sert à merveille une musique riche d’idées. C’est sombre, puissant et entrainant à la fois. J’ai adoré. Le gros coup de coeur de la soirée.

Hot Chip

Je suis un fan de Hot Chip de la première heure, et ce n’est qu’en ce samedi 17 Août que je les ai vu pour la première fois en concert. C’était génial … On a eu droit à un long récital de leurs plus grands morceaux (Boy from School, Ready for the floor, Flutes, …). Les très nombreux musiciens sont tous excellents et super impliqués. Big up à leur nouvelle batteuse qui est vraiment impressionnante.

Disclosure

Je n’ai pas suivi leur prestation jusqu’à la fin pour 2 raisons :

– éviter les bouchons à la sortie du festival

– quitte à écouter l’album en random, je pouvais le faire de ma chambre d’hôtel 😉

 

A noter que les lives ont tous été captés et s(er)ont dispo sur le site d’Arte Live Web.

En conclusion, j’ai été ravi de cette soirée. Le son et les groupes ont été très bons. D’un point de vue de l’organisation c’est assez classique et le festival reste raisonnable en terme de taille, c’est agréable.

 

PS : Ah si ! Si je devais pousser un coup de gueule, il concernerait les toilettes où plutôt ce qu’il conviendrait d’appeler les « mares de pisse » que l’on pouvaient trouver à 3 endroits différents du site. Je pense qu’il y’a moyen de creuser des tranchées et qqchose de plus efficace que … rien. Bref.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *