J'aime Blake

L’ami James est lui aussi de retour. Et autant ne pas se le cacher : après un premier album aussi réussi, il fallait avoir les ******* de remettre ça. Beaucoup serait aller vivre de leur rente dans un paradis fiscal plutôt que de faire face aux critiques de presque la planète entière.

L’avant-goût proposé avec le single Retrograde a rapidement donné le ton

 

Pourtant, comme pour le premier album, la magie n’a pas opéré immédiatement me concernant. Le problème est que je sens que ce va persister.

Peut-être qu’Overgrown manque un peu de cohérence, le remix un peu étrange de RZA posé à la 4ème plage n’aidant pas vraiment. Il y a des chances pour que cet album ne soit tout simplement pas aussi bon que le premier. L’avenir et quelques paires d’écoutes supplémentaires nous le diront.

On enlèvera cependant pas le talent du jeune homme, et à défaut d’écouter l’album entier en boucle, on pourra se contenter d’en écouter les meilleures portions :

http://vimeo.com/63371216

Les classiques du mois

Nouveau site, nouvelles résolutions. Je viendrais dealer de temps en temps quelques bons vieux tubes, connus ou pas, que j’apprécie particulièrement.

Autant proposer une thématique : on commencera par l’Amérique. Au sens épique, celle avec des poils, qui sent le gasoil, et qui n’oublie pas d’accrocher un drapeau à sa moto.

Et je ne pourrais pas mieux débuter que par ce titre jubilatoire de Chicago. Le son de l’Amérique des années 70.

 

Dans un style similaire, il y a aussi ce morceau de Todd Rundgren, justement utilisé par Daft Punk en introduction d’Electroma. Odeurs d’asphalte … et de chanvre un peu aussi quand même.

 

Forcément, impossible de terminer ce poste sans évoquer CCR. Ce serait faire offense à la voix tellement rock’n’roll de John Fogerty et au reste de ce groupe mythique Californien.

Il était temps, Major …

Après une (trop) longue attente, il est enfin là ce nouvel album de Major Lazer. Intitulé « Free the universe », il ne fallait pas vraiment être pressé pour voir l’univers être sauvé.

Les inrocks en propose l’écoute complète depuis hier.

Comme son prédecesseur, il y a du bon et du moins bon. En dehors de morceaux déjà connus comme « Get free « et « Watch out for this », on peut retenir le titre qui fera probablement fureur dans les beach parties cet été : « Mashup the dance ».

A côté de ça, « Jessica » sur lequel figure la voix ultra filtrée d’Ezra Koenig est incontestablement un des meilleurs morceaux de l’album, reggae à souhait.

Globalement un peu déçu, on était en droit d’attendre un son un peu moins radical à l’écoute de Get Free. Mais ça reste une valeur sûre pour nourrir un mix énergique comme l’ami Diplo sait le faire.