Gaz Coombes

Si les nom de Gaz Coombes ne vous dit rien, j’ai un (gros) petit indice pour vous : « Supergrass ». Oui, c’est le chanteur à rouflaquettes du célèbre groupe des 90’s. Personnellement, je n’avais aucune idée de ce qu’ils étaient devenus, mais je constate qu’ils n’ont cessé de sortir des disques jusqu’à leur fin, il y a 5 ans.

Et depuis, le hirsute chanteur anglais mène une carrière solo dont l’actualité réside en la sortie d’un deuxième album intitulé « Matador ». Pas grand chose à voir avec Supergrass : la musique de Coombes est plus posée, moins brute et tout simplement plus fouillée. Attention calembour : j’ai envie de dire que sa musique, c’est de la musique de chambre, à Gaz. Vous l’avez ?

Bref, cet album est un ramassis de très bonnes chansons, à quoi vient s’ajouter quelque chose de nostalgique. J’y trouve des accents de Smashing Pumpkins parfois, pour tout vous dire. Une vraie réussite. Et j’aime particulièrement « 20/20 » comme morceau, qu’on se le dise.

 

Et voici la vidéo du premier extrait de l’album, « Detroit », sorti en début de l’année

Pot pourri

Encore un petit effort et je n’arriverais même pas à faire 10 posts dans l’année si ça continue. Pas très sérieux tout ça…

En guise de rattrapage, et surtout en désespoir de cause, voilà un petit florilège de mes dernières découvertes musicales.

Une fois n’est pas coutume, dans ma quête infernale de la playlist d’apéro idéale, le morceau super cool de l’été qui vient se hisser en tête de liste c’est ce Thundercat, « Them Changes », produit avec Flying Lotus. L’arrivée du piano à la minute est juste divine.

 

Sinon, dans la catégorie « Trucs d’il y a 6 mois que j’ai totalement zappé et qui déchirent », le gagnant est indiscutablement Buvette et ce « Nothing happens twice », superbement mis en image là :

 

Parce que c’est vous : la petite bombe dubstep qui doit tourner partout dans les bons clubs outre-manche à l’heure actuelle. On doit probablement en trouver des versions avec un bon posage de mic en règle. Si c’est le cas je suis preneur.

 

Y’a un nouveau single assez génial de Toro Y Moi aussi. Bon flow sur une rythmique un peu lascive. Posay.

 

Et puis il faut noter également le retour du meilleur groupe de synth-pop de ces dernières années :  CHVRCHES. Nouveau single tout sucré tout bisou intitulé « Leave a trace »

Oh my gosh

Jamie XX a un album a sortir et il le dit avec un magnifique 4 titres, « In colour », que je vous invite à écouter au plus vite. Bon, en réalité, c’est 3 nouveaux titres auxquels s’ajoute Sleep Sound. Mais peu importe, l’important dans tout ça c’est que mon titre préféré de cette fournée, « Gosh », est illustré par un clip super chouette à base de planète (a priori Mars), vaisseaux et terraformation.

Crystal Castles – Frail

Alors les canadiens fous sont de retour et on ne me dit rien ? Apparu sur les réseaux il y a quelques jours, ce nouveau single de CC est de bon augure : toujours aussi noir, barré et jubilatoire. On notera que la pochette du single respire toujours autant la joie de vivre. Bref, ça ne change pas et c’est tant mieux.

Re

Hey coucou ! Comment ça va ?

Moi ça va pas mal, si ce n’est que je n’ai guère le temps de poster sur ce malheureux blog que je ne cesse de laisser mourir puis de ranimer, comme un patient en fin de vie. Enfin bon, ça fait 12 ans que ça dure maintenant : le peu de gens qui me lisent doivent être habitués.

Trêve de bavardage, il n’y a pas que moi qui suis de retour, Frikstailers aussi. Toujours aussi baléariques, toujours doucement entrainants, le duo mexicano-argentin revient avec « Woranait ». De quoi bien préparer l’été.

 

Booya! Roots Manuva is Back too ! Et produit par Four Tet s’il vous plait.

 

Tout comme Club Cheval, qui ne sont pas produits par Four Tet, mais qui nous pondent un morceau un peu deep (mais pas trop), un peu club (mais pas trop), et surtout vachement bien. Le petit finish au piano est super classe. D’ailleurs ça promet probablement autre chose compte-tenu de la coupure finale, aussi inattendue qu’une page de pub sur NT1.